Publi le 24 août 2006

Solenne Legeay


Avis aux fêtards en recherche d’extase auditive. Le festival des Z’éclectiques a pour sa quatrième édition (18 et 19 ao »t) relevé le défi : réunir des artistes de tous horizons (géographiques comme stylistiques) et ravir un public pour le moins hétéroclite. Que l’on apprécie le reggae, le rock, le hip hop, l’électro, le punk ou bien d’autres variétés musicales, les Z’éclectiques est l’une des réjouissances estivales  consommer sans modération.

Il a fallu trois ans pour que cette nouvelle dition maugeoise (49) puisse voir le jour (et la nuit...). Rsultat : ce festival est imprativement inscrire dans vos agendas. Les Z’clectiques c’est avant tout une programmation du tonnerre (pour ceux dont la musique ne se rsume pas un genre ! ). Deux mots d’ordre : diversit et dcouverte. Se sont ainsi ctoys des artistes tels qu’Asian Dub Sound System, Anthony B, Wax Tailor, Isral Vibration, Brain Damage, X Makeena et bien d’autres. C’est vous dire quel point la richesse musicale y tait parfaitement illustre. Bref aperu de deux concerts qui ont mis le feu (et pas besoin d’avoir les moyens d’un certain Johnny pour enflammer la foule).

L’incontournable Isral Vibration, tant apprci des franais, nous a de nouveau dmontr qu’il y a pas d’ge pour tout dchirer ! Ces piliers du reggae (remarqus par Bob Marley lui-mme) nous ont offert de magnifiques et apaisantes versions de leurs clbres titres tels que « Bree a Blow », « Jammin’ » ou « Jricho ». Ces trois rasta paralytiques, chantant et dansant perchs sur leurs bquilles, forcent la plus grande estime.

La foudroyante Drum & Bass d’X Makeena a, quant elle, exalte le public des Z’clectiques. Ce combo rennais en pleine apoge provoque une vritable hystrie collective. Offrant une incroyable prestation scnique et librant des cratures sorties d’un film de science fiction, X Makeena cre une ingnieuse mixture de Drum & Bass, Hip-Hop et Dub. Cette rythmique saisissante rebondie sur le flot ravageur voire pileptique de ces deux MC et dchane une euphorie gnrale. La puissance de leur son s’acclre progressivement pour nous entraner vers le cot mystrieux de la force Drum & Bass.

Les Z’ clectiques s’est donc la rencontre de multiples univers musicaux et humains o tout est mis en œuvre pour que la fte soit aussi l’occasion de se respecter et de respecter l’environnement. Un bel exemple de ce qu’est l’enrichissement culturel !

Solenne Legeay.