Publiť le 1er février 2013

La rédaction de Fragil

151 commentaire(s)


Dans l’ombre du thť‚tre. Les loges des femmes. Clťment Pascaud, homme de thť‚tre, questionne par des rencontres la posture de la femme au thť‚tre. On dťlaisse alors la symbolique de l’actrice aurťolťe de lumiŤre pour s’intťresser ŗ l’intime et partir d’un postulat : le thť‚tre serait masculin. Pas forcťment misogyne, mais masculin.

Les femmes ne sont pas que sur les planches. Aux machines, devant le rideau ou seule spectatrice d’une mise en scŤne ŗ venir. Tout au long des entretiens rťalisťs, Clťment Pascaud a ŗ coeur de s’intťresser aux mťtiers du thť‚tre vťcus par les femmes.

Trois faÁon de dťcouvrir ces femmes. Par le mot, par la photographie et par la voix. A chaque rencontre, un enregistreur est posť dans la piŤce. Peu de coupes au montage. On y discute du thť‚tre, de son parcours et surtout d’autre chose. De ce qui n’est pas ťcrit. A retrouver dŤs aujourd’hui en ligne, et rťguliŤrement sur Fragil.org.

La rťdaction