Publi le 16 juin 2011

Delphine Blanchard

139 commentaire(s)


Du 26 juin au 6 novembre, le musée de l’abbaye Sainte-Croix aux Sables-d’Olonne présente l’exposition "Hervé Télémaque / Eduardo Arroyo : mano  mano - Collages".

Pablo Picasso disait "Pour apprendre quelque chose aux gens, il faut mlanger ce qu’ils connaissent avec ce qu’ils ignorent." En art, on s’inspire de l’un, on est influenc par l’autre, les peintres se croisent, les courants se percutent... On parle souvent de Picasso et Czanne, de Warhol et Basquiat, de Chaissac et Dubuffet. Beaucoup moins d’Eduardo Arroyo et Herv Tlmaque et pourtant ces deux-l ont pas mal de choses en commun.

Eduardo Arroyo, n en 1937, est espagnol. Il fuit le rgime franquiste et arrive Paris en 1958. Herv Tlmaque, n la mme anne en Hati, fait son apprentissage artistique New York avant de s’installer dfinitivement en France en 1961. Leur histoire personnelle, marque par l’exil et le dracinement, influence leur engagement artistique. Les deux hommes se sont rencontrs et croiss au dbut des annes soixante, de loin en loin, au sein du groupe de la Figuration Narrative qui regroupait des artistes autour d’une proccupation commune : porter un regard critique sur le monde.

Arroyo et Tlmaque emploient des motifs, des sujets et des matriaux htrognes qu’ils combinent, la manire d’un collage, sur la toile. Ils empruntent certains de leurs codes et de leurs rfrences au cinma, la littrature, la bande-dessine, aux magazines ou la publicit. Ils s’approprient des objets ordinaires ou des rebuts de la socit. Et ils mlangent tout cela. Leurs œuvres regorge ainsi de ces "techniques mixtes" favorables au tlescopage : collages, papiers colls, assemblages et mme combine-paintings pour Tlmaque. Le collage leur permet mme de questionner la notion de style, qu’il s’agisse de s’en dfaire ou au contraire de l’affirmer.

En 2010, le Centre Pompidou Paris offrait une belle rtrospective Erro ("Erro, 50 ans de collages"), comparse des deux peintres. Il est dommage que Arroyo et Tlmaque n’aient pas droit au mme traitement de la part des muses nationaux parisiens. Heureusement, le muse des Sables-d’Olonne a eu la bonne ide de les runir alors filez voir cette exposition qui mrite le dtour.

-  Muse de l’Abbaye Sainte-Croix – Rue de Verdun – 85100 Les Sables d’Olonne. De 13 h 19 h. Ferm les lundis et jours fris. Tl. 02 51 32 01 16.

Delphine Blanchard