Unheimliche et lys d’or


Présentation

Les nuits se mouvent, les jours se figent. Carlos Salgado, photographe nantais déjà remarqué par Fragil (lire « La fête de la mort et du sexe ») s’expose à nouveau pour une carte blanche par nuit noire dans ce nouveau portfolio. Ces extraits du « Lys d’or », série exclusive, sont dévoilés pour la première fois sur Fragil. L’inquiétante étrangeté des flous, des nuits et du corps concentrent l’attention - électrique - d’un flash à courte distance. Cette inconnue virevolte, et parfois même se dédouble. Plus loin, les arbres fondent et la robe rouge s’évapore, laissant seules la brume et la lumière du jour recomposer les lignes de fuite et l’instant figé d’un nouveau matin. Un temps de pause, suspendu à un fil, et une patte : celle d’un artiste photosensible, surtout dans le noir.

Publié le 21 mars 2014

Romain Ledroit