Gazette n°13 - Parcours Pro(se) : le quartier une entreprise d’idées pour les jeunes


Télécharger le PDF (620 ko)

Au sommaire

Informer, c’est partir à la rencontre de l’autre. Avec Parcours Pro(se) des jeunes ont rencontré des entrepreneurs du Breil et des Dervallières. Un projet qui cherche à recomposer le territoire pour créer un lien durable. Découvrez la nouvelle gazette Fragil.

Parcours Pro(se) relie le Breil et les Dervallières et provoque la rencontre entre les jeunes et les entrepreneurs. Pas de quête de stage pour les jeunes, pas de pub pour les entrepreneurs. Simplement une rencontre. Quand certains jeunes rêvent de quitter le quartier pour un meilleur avenir professionnel, on peut se demander si ces entrepreneurs travaillent dans le quartier par choix. Six jeunes, garçons, filles, habitant ou non le quartier, au collège ou au lycée, avec ou sans pratique associative, s’initient aux techniques journalistiques et leur posent la question. Huit entrepreneurs, commerçants, chefs d’entreprise ouvrent leur porte et racontent leur parcours qui les ont amenés jusque dans le quartier. En se confrontant aux faits et en interrogeant ses représentations, chacun découvre une autre réalité du quartier, sociale, économique. En croisant deux mondes, en dehors de toute logique utilitariste, un espace de médiation dans le quartier et entre le Breil et les Dervallières se crée naturellement.

Dans cette logique d’ouverture et de médiation (plutôt que de médiatisation), Parcours Pro(se) poursuit sa route à la rencontre d’autres acteurs du territoire. Avec Les Petits Débrouillards, association de vulgarisation scientifique aux Dervallières, les jeunes réalisent des photos sonores à 360° chez les entrepreneurs. Avec Lolab, association du Breil, spécialisée dans les arts numériques, les jeunes dessinent et mettent en son leurs portraits d’entrepreneurs ce qui donne lieu à une exposition itinérante. Équipé d’un vidéoprojecteur et d’un canon sonore, un Caddie projette les portraits animés dans différents endroits des quartiers. Les portraits journalistiques eux, sont publiés sur un site dédié. Les jeunes, premiers utilisateurs d’outils numériques, prennent aussi conscience de leur rôle de producteurs d’information sur internet.

En exploitant plusieurs formes de médias et leurs imaginaires, les jeunes cherchent toujours à agrandir leur territoire. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Faire circuler l’information au-delà des tours, au travers d’espaces de médiation et de recherche sur des formes expérimentales.

La gazette est disponible dans tous les lieux culturels nantais ; retrouvez également le site dédié à ce projet éditorial ici :

La rédaction