Quelques heures avant la manifestation, les quais sont désertés et les conducteurs RATP de la ligne 3 expliquent leur but : "Le mouvement vient d’en bas, de nous personnels non syndiqués. En réalité, à la RATP, les syndicats suivent mais c’est le personnel qui donne le ton. On ne fait pas la grève pour se faire plaisir. On se lève à 5 heures du matin pour faire des A.G et nous aussi nous avons de la famille qui prend les transports".