Depuis 2001, pour tout rassemblement allant au delà de 500 personnes un dossier classique correspondant à une demande d’autorisation, est exigé par les préfectures. Le problème : Le délais de dépôt est de deux mois minimum et oblige les organisateurs à disposer d’un médecin urgentiste et d’un dispositif lourd. "Cela veut dire autant de contraintes pour 1500 personnes que pour 5000 et ce, pour tout rassemblement quel qu’il soit s’ il est supérieur à 500 personnes" explique Ludovic Henriet, du sound Echosystem, à l’origine de la déclaration simplifiée.