Qu’on adore ou qu’on n’accroche pas vraiment, on ne peut nier la qualité de 4.50, la dernière création des Pilleurs d’épaves. L’impressionnante habileté technique des comédiens, la profonde poésie du spectacle, cet humour si particulier qui conquiert jeunes et moins jeunes, tout est réuni pour que « 4.50 » reste dans les mémoires. Les spectateurs, du reste, ne s’y sont pas trompés : à chaque représentation, les Pilleurs font salle (ou chapiteau) comble... Rencontre avec Momette, co-fondatrice des Pilleurs d’épaves et unique rôle féminin du spectacle.