Figures de l’avant-garde théâtrale au Liban, Lina Saneh et Rabih Mroué font partie de ces artistes qui privilégient le questionnement, la remise en question face à un théâtre trop conventionnel, basé sur une scénographie pompeuse et la performance physique. Si Biokhraphia entreprend une auto-analyse critique d’un théâtre qui ne choque plus, la pièce interroge aussi la place de l’artiste dans un pays où les citoyens et l’individu n’ont aucun rôle.