Monica Vasquez, Colombienne arrivée en France en 2 000, joue à cache-cache entre ses photographies. Ses travaux forment autant de chemins dans ce labyrinthe de l’autoportrait. Son exposition provocante, dérangeante pour certains, décompose les visages pour répondre à la fameuse question ontologique « qui suis-je » ? Les mots vont-ils éclairer les images et faire tomber les masques ?