Mardi 10 mai, Manuel Valls a eu recours à l’article 49.3 de la Constitution permettant d’adopter la loi Travail sans passer par le vote du Parlement. Un acte jugé désespéré par les syndicats qui ont décidé de descendre dans la rue, comme depuis plus d’un mois, afin de défendre, cette fois, une des valeurs fondamentales de la République. A Nantes, une manifestation a été organisée ce jeudi. Sauf qu’un élément inattendu a été de la partie...