Sur la route menant à Saint-Nazaire, la bête ne passe pas inaperçue. Le regard en fuite s’installe quelques instants sur l’immense bâtisse sombre. Une fois la décision prise d’aller y traîner ses godillots, le piège se referme, la fascination s’exerce. Impossible de faire marche arrière. Bienvenue aux Forges de Trignac.