Depuis le transfert des abattoirs de Nantes en 2002, le site industriel situé à Rezé était à l’abandon. Une longue bataille juridique opposant Nantes métropole au groupe Banchereau, ex propriétaire des lieux, avait bloqué tout projet de transformation avant l’issue d’un accord amiable en octobre 2013 pour la somme de 13 millions d’euros. Derrière une décennie de tractations judiciaires et de joutes procédurales à 3,7 millions d’euros, le site a continué sa vie, livré aux murmures du temps et marqué par les empreintes successives de ses visiteurs. Depuis quelques semaines, sous les assauts des bulldozers, ce monstre endormi a été réduit en poussière. Fragil vous propose de rendre un dernier hommage à ce vestige des temps modernes. Visite guidée en images.