Un journaliste et un hacker nantais s’associent pour fonder l’association Go leaks et mettre place une plate-forme web assurant la confidentialité des lanceurs d’alerte. Un modèle inspiré des systèmes Source Sure (Le Monde) et FrenchLeaks (Médiapart), adapté au tissus médiatique du Grand Ouest, qui verra le jour dans les semaines à venir. Rencontre avec Datapulte, le hacker.