East One retrace l’évolution de l’est londonien. Quartier d’abord populaire et pauvre, terre d’accueil des tisserands irlandais, des juifs ashkénazes puis des immigrants Bengalais au XXe siècle, il devient le refuge d’artistes aimantés par des loyers attractifs. Atypique et hétérogène, l’East end voyage sur différents supports et se raconte à travers différents témoignages.