Les spectateurs d’Angers Nantes Opéra ont pu entendre la basse Nicolas Courjal en 2006 dans Roméo et Juliette, de Hector Berlioz, et en 2007 dans Le comte Ory de Rossini. Il vient de participer à la résurrection d’une rareté, à l’Opéra comique. Il s’agit de Mârouf, savetier du Caire de Henri Rabaud, inspiré d’un conte des mille et une nuits et dans une mise en scène de Jérôme Deschamps. Il nous a accordé un entretien début mai 2013, alors qu’il était encore en répétition du spectacle. Le public d’Angers Nantes Opéra retrouvera ce bel artiste, à la voix profonde, en février prochain pour Les pêcheurs de perles de Georges Bizet. À ne pas manquer !