« L’œuvre créée est tout aussi importante que l’énergie collective. » C’est de cette conviction qu’est né le projet Laaroussa, « action artistique communautaire » entre le collectif Tunisois Dream City, les associations La Luna, Arlène (Bellevue) et soixante femmes potières de Sejnane (nord de la Tunisie). Après six mois d’immersion à Sejnane, Anne (La Luna) et Khaddouma (Arlène) reviennent sur leur expérience et racontent comment le collectif devient le matériau de base de la création grâce aux échanges des savoir-faire de chacun.