« Du train dont va Paris, il se renouvellera tous les cinquante ans. Aussi la signification historique de son architecture s’efface-t-elle tous les jours. » Victor Hugo à propos de la capitale française. Modernité croissante, profusions architecturales et politiques culturelles, engendrent un renouvellement perpétuel. Détruire pour mieux reconstruire. Cette réalité urbaine, commune à toutes les villes, grignote chaque jour un peu plus des pans d’histoire. Oui mais... Et si la ville passée pouvait nourrir la ville future ?