Ils s’appellent STEUM, APES 44, TAC ou AFILS. Engagés à Nantes et aux alentours pour se faire entendre. Le combat de la communauté sourde pour les droits de l’enseignement, la reconnaissance de leur langue et un peu plus de tolérance dans une société bruyante.