Entreprendre, c’est commencer. Informer c’est partir à la rencontre de. Entreprendre dans un quartier va au-delà de la définition. Car là où d’autres ne commencent jamais et continuent de stigmatiser, mépriser, ignorer les quartiers, certains ont osé franchir le pas. Plus que commencer, l’entrepreneur du quartier recommence : il recompose le territoire et recréé un lien durable sur le terrain. Pour Portraits d’entrepreneurs, Fragil a ouvert sa rédaction aux jeunes habitants des Dervallières et du Breil, partis à la rencontre de leurs voisins entrepreneurs. Témoins des transformations de leur quartier, entrepreneurs de demain, ils découvrent l’entrepreneuriat autrement, cassent les représentations, saisissent les réalités socio-économiques du quartier, ouvrent des portes et des perspectives d’avenir. Les clichés a priori incompatibles, se sont estompés pour laisser place à des portraits singuliers d’hommes et de femmes émergeant de la diversité, immergés dans la créativité.