Érigé au milieu de l’immense parc d’attraction commercial de la zone Atlantis comme un pavé dans la foire, la salle de danse et de théâtre Onyx détonne. Un geste architectural radical pour ce cube noir qui comme le minéral du même nom, fascine et attire. Jumelée avec la salle de la Carrière depuis 2004 au sein d’un EPCC [1], Onyx bénéficie d’un conventionnement en danse et arts chorégraphiques de la part de la Drac [2], pour l’accomplissement de missions de création, de développement culturel, de diffusion et d’action avec les publics sur le territoire de la ville de Saint-Herblain. Que vient faire cet ovni dans une zone vouée au commerce et aux loisirs ? C’est la question que l’on a posée aux chargés d’action culturelle Jean-Noël Charpentier et Élise Denier.