Au premier abord : un homme de 30 ans, rieur et décontracté. Après un regard sur ses films : un psychopathe assoiffé de sang ! Ce réalisateur réinterroge les ressorts des films d’angoisse. Son objectif est de trouver de l’esthétique dans l’horreur. Stéphane Morel « Mogoma » met nos sens en éveil pour raconter ses histoires. Passionné d’art, cet ancien Intermittent du Spectacle nous a laissé entrer dans son monde.