Étalé sur 2 saisons, l’opéra fleuve de Richard Wagner, d’une durée totale d’une quinzaine d’heures réparties en un prologue et trois journées, est l’un des temps forts de cette saison à l’opéra national de Paris. Le cycle n’y avait pas été représenté dans son intégralité depuis 1957. Günter Krämer signe, de cette fable des origines, une mise en scène d’une puissante modernité, foisonnante en symboles et en références cinématographiques.