Pour Olivier Galland, sociologue et directeur de recherche au CNRS, le constat interpelle : « seulement un quart des jeunes Français est vraiment convaincu que son avenir est prometteur ». Ce spécialiste de la jeunesse rappelle les difficultés des nouvelles générations à entrer dans la vie active, avant la publication, le 8 avril, de son livre Les jeunes ont-ils raison d’avoir peur ? (Armand Colin).