Frédéric Worms, enseignant-chercheur à l’Université de Lille, directeur du Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine et spécialiste de Bergson nous propose, pour ouvrir cette neuvième édition des Rencontres de Sophie, une réflexion sur les relations entre la vie et la mort. D’emblée, le philosophe note que la difficulté de ces relations, éminemment “vitale”, existentielle, n’a jamais été, et ne pourra jamais être résolue par la philosophie. Il s’agit d’affronter, de penser cette difficulté, sans pour autant la résoudre.