Publié le 8 mars 2005

Pascal Couffin


Les trois jours de festivités à Ram Dam ont été une réussite avec plus de 32000 entrées. Vaste forum populaire, Ram Dam satisfait nombre de jeunes en quête d’informations, de jobs d’été. Ram Dam est donc avant tout un espace de services en tout genre. Alors que Télénantes animait dans le cadre de l’émission Oui mais Non un débat sur l’engagement des jeunes, on constatait dans les allées de la Cité des Congrès une moindre importance accordée aux engagements associatifs.

Le jeune est le plus souvent stigmatisé comme source de problèmes dans notre société : les adolescents manqueraient de repères et seraient déprimés, ils sont gros consommateurs de Cannabis, d’alcool, provoquent des accidents de voiture et se désintéressent de la vie publique. Et pourtant une autre jeunesse existe ! Celle des jeunes qui se battent au quotidien pour réussir leurs études, décrocher un emploi et qui s’engagent dans la vie associative. Le reproche que l’on pourrait donc faire à Ram Dam est que cet événement ne met pas suffisamment en valeur l’engagement associatif. Le visiteur de Ram Dam est donc plus un consommateur qu’un acteur. Un événement de cette ampleur devrait mettre en valeur l’engagement, le susciter et devenir ainsi un vrai « événement républicain », comme il est annoncé. Il manque donc à Nantes un espace, un moment où les associations auraient la possibilité de rencontrer un large public et de les informer sur leurs activités.

C’est un fait, les associations nantaises ne se connaissent pas. Prises dans leurs activités quotidiennes, les rencontres sont peu fréquentes et une association ne connaît que celles proches de ses activités développées. Ce n’est pas utopique de dire que le secteur associatif a besoin d’un moment pour que de nombreux acteurs puissent se rencontrer, échanger sur ses activités, connaître l’étendue des actions du champs associatif. Et ainsi permettre la confrontation des réussites, des difficultés. De cet échange émergerait l’entre aide. Difficile à organiser cependant ! Aussi des outils multimédias apporteraient quelques solutions.

Espace d’échanges

La radio Prun a déjà mis en place un annuaire des associations, avec descriptif d’activités et contacts (www.asso.prun.net). Dans le prolongement, il est envisageable de réaliser une plateforme commune entre associations sur le net. Sur ce site, chaque association communiquerait sur ces activités, ferait part de difficultés... Un espace ressources serait là pour répondre aux questions des acteurs associatifs et l’animation pourrait en être confier à un acteur spécialisé. C’est donc un véritable Intranet inter association qui mériterait d’être construit afin que chaque association y trouve des solutions et organisent ses activités de manière plus efficiente. Il va de soi qu’un tel projet fait appel à une logique participative de la part de chaque acteur associatif. D’ors et déjà, des outils multimédias peuvent nous aider et répondre à nos besoins. L’appel est lancé !