Publié le 27 juin 2012

Jérôme Romain

91 commentaire(s)


Avant la déferlante de la rentrée littéraire, à l’heure où une tablette tactile peut prétendre se travestir en livre électronique, et alors qu’approchent vos prochaines vacances, Fragil vous livre un recueil de nouvelles qui vient de paraître et qui vous garantit de retrouver cette agréable sensation de feuilleter un polar pour frissonner de plaisir au soleil.

Auteure de déjà trois précédents recueils de nouvelles (Sextet, Changer et Textes), Giuglietta sort ces jours-ci Blacky’s Back. La très belle et accrocheuse couverture vous met sur la piste. La quatrième de couv’ vous livre quelques indices. Blacky’s Back est un livre comme on en trouve que trop rarement. Ce n’est pas un roman, mais un recueil de nouvelles. D’où ce sentiment de posséder l’album d’un artiste et de changer de piste après chacune d’elles. L’autre singularité c’est qu’il se classe dans la catégorie polar (façon « série noire »), un genre parfois trop injustement mésestimé et dévalué par opposition à la littérature dite blanche en référence à la collection « Blanche » de Gallimard.

Dix nouvelles noires

Blacky’s Back nous fait voyager au travers d’une dizaine de nouvelles noires, très noires, aux titres énigmatiques et séduisants tels que Une si longue nuit noire 3 ours, Ça va, Grand Mère ?, sans oublier Blacky’s Back, la terrifiante et surprenante nouvelle qui clos le recueil.

On y découvre aussi Tommy Boy, mais fort heureusement aucun lien avec le film éponyme de Peter Segal rebaptisé Le courage d’un con lors de sa sortie nationale en 1995... Pour tout dire, à la lecture de Tommy Boy nous vient plutôt en tête le visage du jeune Zoé Héran à l’affiche du très beau film (celui-là) Tomboy.

Sur la route de Madison

Autre surprise de taille à découvrir dans Blacky’s Back, c’est la nouvelle écrite en clin d’œil au film (encore un) de Clint Eastwood, Sur la route de Madison. Giuglietta a imaginé une suite intitulée Retour à Madison où les échanges entre les deux enfants revenus cette fois ci enterrer leur père révèlent une tout autre suite du film, mais prenant soin de garder l’émotion intacte.

Bretonne à l’accent du sud

Giuglietta, ex-manageuse de groupes de rock. ex-animatrice radio, ex-bourlingueuse, se consacre désormais à l’écriture. Blacky’s Back est son quatrième recueil de nouvelles avant la publication de son premier roman actuellement en préparation. Bretonne à l’accent du sud, cette féministe humaniste engagée (elle milite pour la cause palestinienne) en fait une personnalité rayonnante et touchante au caractère bien trempé. Ses recueils de nouvelles sont disponibles uniquement par correspondance auprès de son éditeur associatif (commandes par mail à l’adresse headliners@free.fr). Blacky’s Back est actuellement en vente au prix unique de 6,00 euros. Autres ouvrages également disponibles.

Jérôme Romain