Publié le 30 mars 2012

Pauline Vermeulen

151 commentaire(s)


Depuis le mois d’octobre, Fragil a ouvert sa rédaction aux jeunes des Dervallières et du Breil pour les faire partir à la rencontre des entrepreneurs des quartiers. Après cinq mois d’atelier à Fragil et de résidence à Lolab, les jeunes présenteront le jeudi 5 avril prochain à 20h30 à la Fabrique leurs portraits d’entrepreneurs. Du travail journalistique à la création artistique, ils posent un regard différent sur le monde du travail.

Redécouvrir son quartier

Dans une démarche d’éducation aux médias, Fragil a inauguré cette année un nouveau projet participatif : Parcours Pro(se). Les quartiers sont connus pour leurs expérimentations associatives, culturelles, moins pour leurs entreprises. Comment travaille-t-on dans un quartier populaire ? Quelles opportunités ? Quelles réalités ? Des jeunes ont confronté leurs représentations de l’entrepreneur et du quartier face à ses réalités socio-économiques. Intéressés par le journalisme, en questionnement sur leur avenir professionnel ou tout simplement curieux et avides d’expériences, ils ont participé à plusieurs ateliers à Fragil. Munis de la caisse à outils « Fragil » (préparation d’interviews, initiation à la photo, techniques rédactionnelles), les jeunes sont allés sur le terrain. Au-delà du terrain, les tours. Derrière les tours, des entreprises. Et dans les entreprises, des hommes, des femmes, parfois pas beaucoup plus âgés que les jeunes, les ont accueillis pour une interview.

Le Caddie qui lie et relit le quartier

Parcours Pro(se) est un chemin qui s’est construit avec le temps avec les jeunes. De la matière journalistique brute, les portraits ont pris petit à petit une tournure artistique. L’association du Breil Lolab a convié les jeunes pour la préparation de l’exposition dans l’espace public. Spécialisée dans les arts numériques, Lolab travaille depuis le début de l’année sur le projet ZAP (Zone Active de Publication), « agora participative et citoyenne de proximité » qui donne la possibilité aux habitants de poster leurs annonces projetées ensuite en dessins gigantesques sur une façade d’immeuble et en paroles via un canon sonore.

En traversant le val de Chézine, les jeunes se sont retrouvés pendant les vacances de février, en résidence à Lolab. Avec Wilfried Nail, musicien-plasticien et Quentin Faucompré, dessinateur, ils ont retravailler leur portrait. Entre la rencontre chez l’entrepreneur, la rédaction du portrait, le temps qui est passé, que reste-t-il ? L’imaginaire s’est spontanément invité au projet. De la matière visuelle (dessins qui symbolisent le portrait), de la matière sonore (relecture du portrait par les jeunes, travail sur la musicalité des mots...) et le grain de folie des jeunes ont donné un nouveau portrait animé décalé.

C’est là qu’entre en scène le Caddie. Équipé d’un rétroprojecteur, un canon sonore et une batterie de camion, ce nouveau média itinérant projette les dessins et les sons des portraits dans différents endroits des quartiers.

Tous à vos agendas

La grande projection aura lieu le 5 avril à 20 h 30 à La Fabrique en présence des jeunes, des entrepreneurs, des habitants du Breil et des Dervallières à La Fabrique des Dervallières. Cet évènement s’inscrit dans Les jeudis de La Fabrique (ouverture publique d’un travail en cours ou terminé d’une association de la Fabrique tous les premiers jeudis du mois). La projection sera suivie d’un pot convivial.

Pour aller à la Fabrique.